4 idées à retenir de « L’avenir du travail »

A quoi ressemblera le travail demain ? De nouveaux comportements, les technologies, les milléniaux, la mobilité et la mondialisation façonnent son avenir. Si vous n’y réfléchissez pas et ne vous y préparez pas, votre entreprise n’aura pas d’horizon.

1) Une simple connexion Internet

On voit de plus en plus de salariés travailler dans un taxi ou dans un salon d’aéroport, avec leur smartphone ou leur tablette. Ils restent connectés et productifs même lors de leurs déplacements. Et peuvent travailler sans frontières. Les entreprises s’étendent mondialement, elles installent des bureaux partout.

2) Le salarié de l’avenir

Ce qui compte n’est pas le temps passé au travail mais la qualité de ce que produisent les salariés, leurs résultats aussi. Le présentéisme ne signifie rien. Sans doute le travail flexible deviendra-t-il une pratique courante. Des espaces de coworking se créent dans le monde pour répondre à ces besoins nouveaux.

3) Allumer les mèches

Le manager de l’avenir doit s’adapter à des scénarios innovants, se tenir au courant des nouvelles technologies, être curieux… Soutenants avec leurs équipes, les cadres dirigeants allumeront des mèches en comprenant comment le travail est accompli, quitte à remettre quelques postulats en question et à leur en substituer d’autres plus efficaces. Diriger par l’exemple, ne l’oublions pas.

4) Et aujourd’hui ?

Désormais, l’emploi à vie a pratiquement disparu. La notion de sécurité de l’emploi est un mythe. Le salarié veut un contexte de travail flexible, des opportunités de carrière, du sens. Certains créent leur entreprise ou une start-up. Nous abordons souvent le changement à reculons mais il se produit progressivement. Il n’est pas tant un point final qu’une capacité à s’ajuster continuellement.

Jacob Morgan, « L’avenir du travail », Pearson, 268 pages, 29 euros.