La rétention des talents commencent en phase de recrutement

Une des étapes la plus critique dans la fidélisation des employés se situe avant l’embauche même. C’est au cours du processus de sélection qu’il est nécessaire de considérer les candidats sous le jour de leurs comportements, leurs savoirs-être, leurs aspirations et leur potentiel, et non pas seulement comme de simples porteurs de compétences.
Choisir le bon employé, c’est sélectionner la personne qui s’adaptera bien à la culture de l’organisation, dont les capacités correspondent au rôle spécifique qu’elle jouera et dont les valeurs la portera à adhérer au projet d’entreprise. Par cette adéquation, le nouvel employé sera engagé, productif et profitable pour l’entreprise.
Le turnover est un phénomène complexe et il n’existe pas de solution unique et simple pour en réduire le taux. Cependant, certaines pratiques permettent de mieux le contrôler. Les recherches ont par exemple démontré qu’approfondir la connaissance de chaque candidat en short list en mettant en perspective ses capacités, ses compétences et sa personnalité—au moyen de solutions d’évaluation scientifiquement validées—permet de fiabiliser les prises de décision. Mais les taux de turnover et d’échec d’intégration de nouveaux collaborateurs démontrent qu’il y a une rupture entre ces connaissances théoriques et les pratiques. Selon une étude publiée courant décembre 2012 par Mozart Consulting et sponsorisée par WillBe Group “un CDI sur six (16%) n’est pas confirmé à l’issue de sa période d’essai et, une fois sur deux, à l’initiative du collaborateur”. Natacha Leymarie, Senior Manager en charge de la Practice “Capital humain et mobilisation” chez WillBe Group, commente : “le recrutement est un déterminant clé de la compétitivité hors coût ; la façon dont une firme recrute ses talents, quel que soit leur niveau hiérarchique, impacte fortement la qualité des profils disponibles et leur adéquation avec ses enjeux stratégiques, bien évidemment, mais aussi le rapport des nouveaux équipiers à l’entreprise, en particulier leur niveau de mobilisation. Le recrutement est donc un véritable investissement stratégique ainsi qu’un indicateur de l’ambition de l’entreprise et de sa capacité à se projeter dans l’avenir.